Côte Gilmour et sentier

 

Nouveau sentier des plaines d'Abraham

Sentier des Plaines

Sentier des Plaines 2

Inauguration du sentier des plaines d’Abraham :
Dernière phase du projet de réaménagement de la côte Gilmour complétée

5 mai 2016 – Québec – Commission des champs de bataille nationaux            

C’est ce matin que l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, le maire de Québec, monsieur Régis Labeaume et la présidente de la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN), madame Margaret F. Delisle, ont procédé à l’inauguration du sentier des plaines d’Abraham.

Ce geste symbolique complète le projet de réaménagement de la côte Gilmour qui avait été annoncé en août 2013. Le projet, scindé en deux phases indissociables (volets routier et sentier), a respecté les délais prescrits et le budget alloué de 8,2 millions.


Les faits en bref

  • Le tracé de plus d’un kilomètre, en milieu naturel et indépendant des infrastructures routières, mise sur la beauté et l’histoire des lieux avec ses aires de repos et ses panneaux interprétatifs. Par endroits sinueux, avec une pente moins prononcée que celle de la côte Gilmour, le tracé a été conçu afin de faciliter la circulation des piétons et des cyclistes. Damé en hiver et éclairé à l’année, le sentier des plaines d’Abraham devient un lieu sécuritaire et prisé pour les utilisateurs du parc entre la promenade Samuel-de-Champlain et la Haute-Ville de Québec.

  • Avant l’inauguration officielle du sentier des plaines d’Abraham, la CCBN annonçait, en décembre dernier, que le sentier d’interprétation multifonctionnel était accessible aux piétons et aux cyclistes.

  • En février 2015, Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), mandataire du projet de réaménagement de la côte Gilmour (deux phases), lançait le processus d’appel d’offres pour la réalisation des travaux d’aménagement du nouveau sentier des plaines d’Abraham. SPAC a attribué le contrat à l’entreprise Les Constructions Bé-Con inc. à la suite d’un processus compétitif et transparent, afin de réaliser une voie sécuritaire et accessible pour piétons et cyclistes.

  • Rappelons que le projet de 8,2 millions $, annoncé le 2 août 2013 par le gouvernement du Canada, visait à réaménager la côte Gilmour afin d’améliorer la fluidité de la circulation urbaine de ce secteur et de permettre l’ouverture de cet axe routier en saison hivernale, ainsi qu’à créer un sentier d’interprétation multifonctionnel. Ce sentier offre une voie sécuritaire aux piétons et aux cyclistes entre la Basse-Ville et la Haute-Ville, leur permettant de découvrir le riche volet historique des lieux avoisinants via des panneaux d’interprétation dans les aires de repos.

 

Citations

« Je félicite la Commission des champs de bataille nationaux d’avoir mené à terme un projet qui met si bien en valeur le patrimoine historique et naturel d’un site exceptionnel. Le sentier des plaines d’Abraham permettra aux usagers du parc d’en apprendre davantage sur notre histoire tout en circulant sur un sentier sécuritaire. »

L’honorable Mélanie Joly
Ministre du Patrimoine canadien

« Services publics et Approvisionnement Canada est fier d’avoir collaboré à ce projet d’aménagement du sentier de la côte Gilmour. Les résidents de la Ville de Québec ainsi que les gens de passage dans cette ville historique peuvent maintenant profiter d’un chemin idéal pour la marche et le cyclisme, été comme hiver, dans le site des plaines d'Abraham. »

L’honorable Judy M. Foote
Ministre des Services publics et de l’Approvisionnement

« Je tiens à remercier le gouvernement du Canada de son appui dans cet important projet en deux phases (volet routier et sentier) qui a permis à la Commission des champs de bataille nationaux de poursuivre son mandat de préserver le joyau naturel et patrimonial que sont les plaines d’Abraham et de les mettre en valeur. Ce projet, qui a respecté et l’échéancier proposé et le budget alloué, démontre parfaitement notre volonté et notre capacité à œuvrer pour le mieux-être des usagers du parc et des citoyens de la région de Québec. Le sentier des plaines d’Abraham permet maintenant aux piétons et aux cyclistes de profiter d’un tracé sécuritaire, misant sur l’histoire des lieux, et minimisant les impacts environnementaux.

Je me joins à tout le personnel de la Commission afin de souligner l’apport indéniable de M. André Beaudet, secrétaire-directeur général de la CCBN de 2009 à 2015, pour ce projet qui lui tenait tant à cœur. Ce dernier nous a quitté de manière précipité en décembre dernier et il aurait été enchanté de célébrer, avec nous tous, l’aboutissement de ce projet d’envergure qu’il a gouverné avec passion et conviction ».

Margaret F. Delisle
Présidente de la Commission des champs de bataille nationaux

Inauguration

M. Régis Labeaume, maire de Québec, l'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, Mme Margaret F. Delisle, présidente de la Commission des champs de bataille nationaux

 

Les travaux du sentier des plaines d’Abraham terminés | Le sentier des plaines d’Abraham accessible

1er décembre 2015 – La Commission des champs de bataille nationaux tient à informer la population que les travaux d’aménagement du nouveau sentier des plaines d’Abraham sont maintenant terminés. Le sentier multifonctionnel est maintenant accessible aux piétons et aux cyclistes. Cette deuxième phase du projet a été réalisée selon le budget et l’échéancier prévus. Le tracé de plus d’un kilomètre, en milieu naturel et indépendant des infrastructures routières, mise sur la beauté et l’histoire des lieux avec ses aires et ses panneaux interprétatifs. Il devient assurément un lieu sécuritaire et prisé pour les divers utilisateurs du parc entre la promenade Samuel-de-Champlain et la Haute-Ville de Québec.


Les faits en bref

  • Mandaté en avril dernier par la Commission des champs de bataille nationaux, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada a attribué un contrat d’une valeur d’environ 3,7 M $ à l’entreprise Les Constructions Bé-Con inc., et ce, à la suite d’un processus compétitif ouvert et transparent, pour la réalisation d’une voie sécuritaire et accessible pour piétons et cyclistes.

  • Le tracé réalisé visait en premier lieu à préserver le cachet patrimonial et historique du site, ainsi qu’à minimiser les impacts sur la végétation et la morphologie de la falaise. Avec une vitesse maximale à respecter de 10 km/h, le sentier permet également d’assurer une saine cohabitation en toute sécurité de ses utilisateurs (piétons et cyclistes) tout en leur offrant des points de vue exceptionnels. Seront interdits la pratique du ski, de la planche à neige, du patin et de la planche à roulettes.

  • Par endroits sinueux, le tracé facilitera la circulation récréative et le développement du transport actif. D’une longueur de 1190 mètres, avec une pente moins prononcée que celle de la côte Gilmour, damé en hiver, le sentier sera éclairé à l’année et comprendra, entre autres, six aires de repos et d’interprétation, ainsi que des traverses sécurisées.

  • L’inauguration officielle du sentier des plaines d’Abraham se tiendra au printemps 2016, lorsque les conditions météorologiques seront plus favorables.

Sentier des plaines 1

Sentier des plaines 2


L
es travaux s'amorceront bientôt pour la réalisation du nouveau sentier d'interprétation multifonctionnel

2 avril 2015 - Les marcheurs et les amateurs de vélo se réjouiront d’apprendre que les travaux d’aménagement du nouveau sentier des plaines d’Abraham débuteront dans les prochains jours en vue d’une ouverture au grand public dès cet automne. Créé en milieu naturel et indépendant des infrastructures routières, une large partie de ce sentier d’interprétation multifonctionnel sera intégrée à la falaise longeant la côte Gilmour.

Mandaté par la Commission des champs de bataille nationaux, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada a attribué un contrat d’une valeur d’environ 3,7 M $ à l’entreprise Les Constructions Bé-Con inc., à la suite d’un processus compétitif ouvert et transparent, pour la réalisation d’une voie sécuritaire et accessible pour piétons et cyclistes. À cet octroi, la Commission privilégie vivement la construction d’un escalier (en option dans le contrat), mais souhaite s’assurer de la disponibilité des fonds, à l'intérieur de l'enveloppe allouée, avant de donner le feu vert à sa réalisation.

Suivant de près l’évolution du projet de réaménagement de la côte Gilmour annoncé le 2 août 2013, l’Honorable Denis Lebel, ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, est heureux de voir cette seconde phase du projet prendre son envol.

« Notre gouvernement est fier d’avoir financé ce projet pour les gens de Québec et pour tous les Canadiens qui visiteront le site historique national du parc des Champs-de-Bataille. Notre investissement permet désormais aux citoyens d’utiliser la côte Gilmour toute l’année et, dès cet automne, il leur fera découvrir l’histoire de ce site historique grâce à l’aménagement d’un sentier d’interprétation multifonctionnel. »

M. André Beaudet, Secrétaire-Directeur général de la Commission a rappelé que « ce projet, en deux phases indissociables et complémentaires (volets routier et sentier), vise la cohabitation des divers utilisateurs tout en maximisant la sécurité de ceux-ci. Voilà pourquoi piétons et cyclistes auront un tracé dédié, pas seulement les automobilistes. Ce parcours misera sur l’histoire des lieux, et deviendra un lien prisé entre la promenade Samuel-de-Champlain et la Haute-Ville de Québec. Cette bonification démontre parfaitement notre volonté et notre capacité à œuvrer pour le mieux-être de l’ensemble des usagers du parc et des citoyens de la région de Québec, et nous en sommes fiers ».

Le nouveau tracé facilitera la circulation récréative et le développement du transport actif. D’une longueur de 1190 mètres, avec une pente prononcée de plus de 8 % par endroits, le chemin sera éclairé et damé en hiver. Il comprendra, entre autres, un sentier polyvalent, six aires de repos et d’interprétation, ainsi que des traverses sécurisées.

Ce tracé optimal vise à préserver le cachet patrimonial et historique du site, ainsi qu’à minimiser les impacts sur la végétation et la morphologie de la falaise. Il permettra d’assurer la sécurité des utilisateurs (marcheurs avec ou sans poussettes, adeptes du vélo et de raquette en hiver) tout en respectant le budget du projet et l’échéancier fixé. Les travaux pour sa réalisation comprennent principalement l’abattage d'arbres et le reboisement, le terrassement en sol meuble, l’excavation de roc dans la falaise, le remblayage de masse et la mise en place de murs de soutènement en gabions, l’ouvrage de stabilisation de parois rocheuses et les travaux connexes de spécialités civil et structure, d'architecture de paysage et de mise en valeur.

Le projet respecte les exigences de l’ensemble des codes, lois et des règlements fédéraux sur l’environnement, il se conforme aux normes pertinentes locales et provinciales. Une surveillance sera assurée en raison de la nidification possible d’espèces en péril. La présence d'arbres ayant un statut protégé tels que le noyer cendré a requis un permis d'Environnement Canada.

Les travaux nécessiteront l’enlèvement d’arbres sur le nouveau parcours, lesquels seront compensés par un reboisement équivalent en nombre; un engagement de la Commission. En vue de revitaliser le bois coupé, l’entrepreneur aura la responsabilité d’en disposer de la meilleure façon possible pour maximiser sa réutilisation et devra faire rapport.

Un impact temporaire sur la circulation routière dans la côte Gilmour est possible pendant la période reliée aux travaux de construction du volet sentier. Plus de détails seront divulgués advenant le cas.

Croquis préliminaires 2014-2015 

Première phase complétée du projet de réaménagement de la côte Gilmour :
les premiers automobilistes sont attendus le 31 octobre 2014

Le 31 octobre 2014, la présidente de la Commission des champs de bataille nationaux, madame Margaret F. Delisle, a procédé à l’ouverture officielle de la côte Gilmour en coupant le ruban aux côtés de l’honorable Denis Lebel, ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, du maire de Québec, monsieur Régis Labeaume, ainsi que de monsieur Sam Hamad, ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale. Les premiers automobilistes ont pu emprunter cet axe routier dès 15 h en après-midi.

Ce geste symbolique met un terme aux travaux de réaménagement du volet routier de la côte Gilmour; première phase du projet qui sera suivie à l’automne 2015 de l’ajout d’un sentier d’interprétation multifonctionnel.

Cette première phase du projet concernait le réaménagement du tronçon routier de la côte Gilmour et de l'avenue George VI, entre l'intersection du boulevard Champlain et l'intersection de l'avenue Montcalm. Les travaux incluaient principalement : la réfection complète de la chaussée, la restauration du mur de soutènement en maçonnerie, la mise en place d'un réseau de drainage souterrain, le réaménagement des intersections et des aires de stationnement, la réfection du système d'éclairage et les ouvrages connexes (signalisation, bordures, gazonnement, etc.). En raison d’un problème d’approvisionnement en pierres, le chaperon du muret sera parachevé au printemps. Des orientations liées au développement durable ont également été intégrées au projet tel que la récupération du pavage, la réutilisation des bordures et des lampadaires et la préservation de la végétation.

Des changements à la circulation ont été apportés, question de préserver davantage un secteur fort animé du parc pour les familles et les sportifs. En toutes saisons, le trafic véhiculaire de la côte Gilmour transitera désormais via l’avenue Montcalm pour rejoindre la Grande Allée, au lieu de passer devant le Musée national des beaux-arts du Québec. Une nouvelle programmation des feux de circulation sera mise en fonction par la Ville de Québec pour éviter un engorgement de véhicules sur le parc et assurer la fluidité.

Le déneigement et l’entretien lié au volet hivernal de la côte Gilmour seront assumés par la Ville de Québec. De nouvelles enseignes lumineuses seront mises en place sur la Grande Allée et le boulevard Champlain pour aviser les automobilistes d’une fermeture sporadique de la côte.

La Commission des champs de bataille nationaux a mandaté Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) pour la réfection de la côte Gilmour (route et sentier). TPSGC a octroyé le contrat à l’entreprise Les Excavations Lafontaine Inc.

Rappelons que le projet de 8,2 millions $ annoncé le 2 août 2013 par le Premier ministre Stephen Harper visait à réaménager la côte Gilmour afin d’améliorer la fluidité de la circulation urbaine de ce secteur et de permettre l’ouverture de cet axe routier en saison hivernale, ainsi qu’à créer un sentier d’interprétation multifonctionnel. Ce sentier offrira, à l’automne 2015, une voie sécuritaire aux piétons et aux cyclistes entre la Basse-Ville et la Haute-Ville, leur permettant de découvrir le riche volet historique des lieux avoisinants via des panneaux d’interprétation dans les aires de repos.

« Je tiens à remercier le gouvernement canadien de son appui dans cet important projet de réaménagement qui permet à la Commission des champs de bataille nationaux de poursuivre son mandat de préserver le joyau naturel et patrimonial que sont les plaines d’Abraham et de les mettre en valeur. Ce projet en deux phases démontre parfaitement notre volonté et notre capacité à oeuvrer pour le mieux-être des usagers du parc et des citoyens de la région de Québec. Avec l’ajout dans un an du nouveau sentier d’interprétation multifonctionnel, piétons et cyclistes profiteront eux aussi d’un tracé sécuritaire, misant sur l’histoire des lieux, et minimisant les impacts sur la végétation et la morphologie de la falaise. Un bel acquis pour tous. »

Margaret F. Delisle
Présidente de la Commission des champs de bataille nationaux

 

Réfection de la côte Gilmour pour son ouverture à l'année

 

Fermeture de la côte Gilmour : début du chantier                     

La Commission des champs de bataille nationaux amorce les travaux de réaménagement du volet routier de la côte Gilmour et la circulation y sera interdite du mardi 20 mai 2014 (dès 5 h 30) jusqu’à l’achèvement des travaux routiers, à la fin de l’automne 2014.

Rappelons que le projet de 8,2 millions $ annoncé le 2 août 2013 par le Premier ministre Stephen Harper vise l’ouverture annuelle de la côte et la création d’un sentier polyvalent d’interprétation pour piétons et cyclistes.

Cette première phase du projet vise le réaménagement du tronçon routier de la côte Gilmour et de l'avenue George VI, entre l'intersection du boulevard Champlain et l'intersection de l'avenue Montcalm. D'une façon particulière, les travaux comprennent principalement : la réfection complète de la chaussée, la restauration du mur de soutènement en maçonnerie, la mise en place d'un réseau de drainage souterrain, le réaménagement des intersections et des aires de stationnement, la réfection du système d'éclairage et les ouvrages connexes (signalisation, bordures, gazonnement, etc.).  

 

Juin 2014

   

   

Juillet 2014

    

    

Août 2014

    

    

La réouverture du volet routier est prévue à la fin de l’automne 2014 et le sentier polyvalent d’interprétation pour piétons et cyclistes sera quant à lui accessible à l’automne 2015.

 

 

Ouverture temporaire de la côte Gilmour : du 29 avril au 20 mai 2014                     

La Commission des champs de bataille nationaux informe les automobilistes que la côte Gilmour sera ouverte temporairement dès le 29 avril prochain et ce, pour quelques semaines. La circulation sera ensuite interdite pour permettre le commencement des travaux de réaménagement du tronçon routier, en vue de son accessibilité à l’année.

Une fenêtre s’étant ouverte ce printemps avant le début des travaux de réaménagement de la côte Gilmour, la Commission des champs de bataille nationaux a jugé opportun de donner temporairement accès aux automobilistes à cette importante artère du réseau routier de Québec.

Le processus d’appel d’offres pour le volet routier est en cours jusqu’au 30 avril prochain, via le site Internet de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada. Le contrat sera octroyé en mai et les travaux débuteront subséquemment.

La présente annonce n’exclut cependant pas la possibilité d’une fermeture hâtive ou de façon sporadique, selon les conditions climatiques. La sécurité des usagers du parc demeure une priorité pour la Commission.

La Commission des champs de bataille nationaux rappelle aux automobilistes que la limite de vitesse permise sur le parc est de 30 km/h et qu’une signalisation est en place sur la Grande Allée et sur le boulevard Champlain afin de les aviser de l’accessibilité de la côte. Il est aussi possible d’obtenir cette information par téléphone au 418 648-4212.

 

 

Annonce de l'octroi de fonds permettant l'ouverture annuelle de la côte Gilmour et l'ajout d'un sentier pour piétons et cyclistes

Annonce de 8,2 millions $ faite le 2 août 2013 pour mettre en oeuvre les travaux visant l'ouverture annuelle de la côte Gilmour et l'aménagement d'un sentier polyvalent d’interprétation pour piétons et cyclistes. 

Sur la photo : monsieur Régis Labeaume, maire de Québec, l’Honorable Shelly Glover, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, madame Margaret F. Delisle, présidente de la Commission des champs de bataille nationaux, le Premier ministre Stephen Harper et l’Honorable Denis Lebel, ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec.

À la lumière de cette annonce, la Commission terminera la réalisation des plans et devis, afin de permettre l’ouverture annuelle de cette voie carrossable du parc dès l’automne 2014; les études de faisabilité ayant démontré la viabilité du projet et que les impacts négatifs peuvent être limités et maintenus à un niveau acceptable, à condition que les stratégies d'atténuation et de mitigation décrites dans le rapport soient mises en oeuvre. De plus, la Commission ajoutera un sentier d’interprétation sécuritaire pour piétons et cyclistes dans la falaise, longeant la côte Gilmour, une optimisation en vue d’assurer la cohabitation des différents usagers, tout en maximisant la sécurité de ceux-ci.

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) a été mandaté en janvier 2011 par la Commission des champs de bataille nationaux afin de mieux connaître les enjeux techniques, biophysiques, économiques et sociaux liés à l’ouverture de la côte Gilmour en saison hivernale, incluant des études géotechnique et de circulation, un relevé topographique, ainsi que l’inventaire botanique et des milieux sensibles. Le rapport final conclut qu’il est faisable de réaménager l’axe routier en améliorant la sécurité des usagers, en minimisant les impacts environnementaux et en préservant l’intégrité paysagère et commémorative du site. Des travaux majeurs seront cependant requis à cet effet.

Compte tenu de la nécessité de préserver le caractère patrimonial du parc et de l’importance de bonifier les services aux usagers, la Commission était disposée à consentir l’ouverture hivernale de la côte Gilmour aux conditions suivantes : le projet devant être à coût nul pour la Commission; devant être conçu comme un projet d’ensemble, complet et desservant l’ensemble des utilisateurs et respectant les usages; l’intégrité historique du parc devant être préservée; les nouveaux besoins et nouvelles réalités des citoyens devant être prises en compte.

Selon Margaret F. Delisle, présidente de la Commission des champs de bataille nationaux, « La Commission tenait à ce que le projet lié à la côte Gilmour puisse profiter à tous les types d’usagers des plaines d’Abraham, pas seulement aux automobilistes. Voilà pourquoi la Commission a choisi d’intégrer, dans la falaise, un sentier d’interprétation polyvalent et sécuritaire pour les piétons et les cyclistes qui sera, du même souffle, un lien prisé entre la promenade Samuel-de-Champlain et la Haute-Ville de Québec. » Ce secteur du parc sera ainsi mis en valeur auprès des visiteurs, marcheurs et amateurs de vélo, qui pourront, à leur passage,s’imprégner de l’histoire du parc via des panneaux d’interprétation. L’analyse faite par les experts propose un tracé optimal visant la sécurité des utilisateurs et minimisant les impacts sur la végétation et la morphologie de la falaise.

 

 

Les actions envisagées par la Commission dans sa Politique de développement durable pour réduire les impacts du transport et des émissions des gaz à effet de serre consistent à offrir les infrastructures pour encourager les déplacements à vélo ainsi qu’à revoir le plan de circulation. L’ajout d’un sentier multifonctionnel pour piétons et cyclistes rejoint avec justesse cette cible et la Ville de Québec apportera les mesures requises à la programmation des feux de circulation pour éviter un engorgement de véhicules sur le parc et accroître la fluidité. Des orientations liées au développement durable seront également intégrées au projet tel que la récupération du pavage, la réutilisation des bordures et des lampadaires et la réduction de l’abattage d’arbres. De plus, été comme hiver, le trafic véhiculaire de la côte Gilmour transitera désormais via l’avenue Montcalm pour rejoindre la Grande Allée, au lieu de passer devant le Musée national des beaux-arts du Québec; question de préserver davantage un secteur fort animé du parc pour les familles et les sportifs.

Dans l’évaluation des enjeux entourant l’ouverture annuelle de la côte Gilmour, la Commission ne pouvait clairement assumer le montage financier requis; les coûts reliés à un tel projet (construction, réfection, mitigation environnementale, entretien, déneigement, etc.) étant trop importants. L’annonce d’aujourd’hui démontre l’ouverture et la volonté du gouvernement du Canada de contribuer au projet et appuie en ce sens la Commission dans sa réalisation, en couvrant les frais nécessaires; il importe de rappeler que la Ville de Québec s’était portée garante du déneigement et de l’entretien lié au volet hivernal de la côte Gilmour.

Préalablement à l’ouverture à la circulation hivernale, des travaux majeurs seront requis de manière à assurer la protection de l’environnement, la pérennité des infrastructures, la sécurité des utilisateurs et la conformité aux lois. Il est à noter que ces travaux impliqueront une veille archéologique pour toute la durée des opérations. L’accès routier sera donc fermé dès le 1er novembre prochain et la réouverture de la route aura lieu à l’automne 2014, alors que le sentier sera accessible au grand public à l’automne 2015. Étant donné les stades d’avancement différents des volets routier et sentier, ainsi que pour des raisons d’expertise professionnelle spécialisée, deux chantiers distincts mèneront à la réalisation du projet d’ensemble.

La Commission a mandaté TPSGC pour la réfection de la côte Gilmour (route et sentier). Les détails de la mise en oeuvre du projet, incluant le moment et les modalités d’ouverture, seront communiqués suivant l’avancement du dossier.

Communiqué - fermeture temporaire côte Gilmour (29 juillet 2015)
Communiqué - octroi de fonds de la part du gouvernement du Canada (2 août 2013)
Fiche technique - (2 août 2013)
Rapport synthèse - (9 juillet 2012)
Plan - réaménagement de la côte Gilmour
Sentier - réaménagement de la côte Gilmour

 

Aménagement de la côte Gilmour, 1931
Archives Commission des champs de bataille nationaux